David Strano Photographe

yeux_DST

La beauté est dans l'oeil de celui qui regarde...

Bien que je me sois adonné à des photographies de paysages, de mariages, techniques et publicitaires, c’est dès le début de mon activité que je me suis dirigé vers la photographie de nos proches compagnons. Quand on me demande pourquoi les animaux, je ne peux que répondre que c’est simplement parce-que leur compagnie me convient et que leur beauté me charme. Mes premiers essais furent dans le monde équestre où je réalisais des portraits en concours et dans les champs verdoyants de nos campagnes. Rapidement, j’ai poursuivi mes images dans le monde canin et félin en réalisant des photos d’actions et des portraits statiques.

Durant quelques années, j’avais ouvert une boutique photo traditionnelle où je réalisais des développements en minilab en plus de proposer mes services comme preneur d’images. L’arrivée du numérique en photographie, en mettant un terme au développement argentique et en précipitant l’arrêt de ma boutique, m’a redirigé vers la prise de vue d’animaux et m’a finalement offert de nouvelles perspectives.

J’ai commencé à faire des prises de vue animalière en condition de studio. Bien que plus difficile à mettre en place pour des animaux, le studio permet pourtant d’exprimer ma créativité artistique. Je fais poser mes modèles afin d’en montrer la gracieuse beauté. Pour cela, j’ai imaginé des façons de faire réagir nos animaux pour les saisir à l’instant idéal. Souhaitant me spécialiser en faisant des photos qui expriment au mieux le caractère de l’animal, j’ai alors créé la marque Animal Studio®  dédiée aux photographies animalières.

Les détails de mes images sont travaillés avec un soin particulier au moment de la prise de vue et sont ensuite affinés par un discret post-traitement numérique. La maitrise de Photoshop augmente, sans la fausser, les atouts esthétiques de mes visuels.

Pour moi, la grâce et la beauté s’expriment en tout et en tous. Mon art est de chercher à les saisir. Je réalise des images des plus grands champions aussi bien que de l’animal le plus courant et je les traite avec la même passion.

Parallèlement à la photographie, j’ai toujours été attiré par les mots. Si j’écris dans mon journal depuis mon adolescence, ces écrits restent intimes et personnels. Mais petit à petit, je me suis laissé aller à écrire pour être lu. Des poèmes, des fables, des articles, des nouvelles et un même un premier roman composent l’étendue de mes textes.

 

En route vers la plage

Il y a quelques temps déjà, j’ai eu l’idée de réaliser un livre sur des personnalités connues avec leur animal. Ce livre mélangerait des portraits faits en studio, des images de reportages et des textes sincères sur l’amour entre l’Homme et son animal de compagnie. Les « ricochets de hasards », comme je les appelle, m’ont fait croiser la route de Brigitte Bulard-Cordeau, avec qui ce projet prenait un nouveau sens. Après bien des efforts et des rencontres exceptionnelles, ce livre est devenu une réalité et il est disponible depuis octobre 2014 aux Editions Larousse. J’écris également pour les journaux. Quelques-un de mes textes ont paru dans le journal Digital Photo. Puis, de 2017 à 2019, c’est le journal Dogs Révélation  qui publie mes rencontrent avec des personnalités du spectacle et de la télé qui racontent leur lien unique avec leur animal. J’ai même pris la charge de rédacteur en chef dans le numéro 25 de Dogs Révélation.

Début 2019, l’occasion de voyages à ajouté une nouvelle corde à mon arc. Je me lance dans une nouvelle production de photographies animalière, notamment sous-marines, concrétisé dans un projet (à suivre ici) et qui, je l’espère, marquera un changement profond dans ma façon de vivre ma passion.

Ce voyage en a entraîné d’autres tout au long de l’année, confirmant mon envie de poursuivre mon parcours avec, en filigrane, la photographie animalière, les images de la faune sous-marines et également celles de paysages époustouflants.

C’est ainsi, désormais, que j’envisage ma carrière, enthousiasmé par la photographie, le voyage et l’écriture.

Et, bien que rien ne soit jamais gagné, que la route soit parfois compliquée et que le monde soit vaste, je reste enthousiaste et convaincu d’avoir trouvé le plus beau métier du monde…